LES ENFANTS ÉBLOUIS

LES ENFANTS ÉBLOUIS

« … j’ai pensé à ces personnes immobiles, assises dans un fauteuil, devant la fenêtre, pendant des journées entières, dans les maisons de repos, de soins ou de retraite. Des êtres apparemment absents, en lien avec une réalité dont nous ne savons rien…» Yan Allegret

L’espace d’une journée, un homme seul convoque depuis sa chambre, les périodes marquantes de sa vie. Les lieux, les époques, les personnes s’entremêlent ; les motifs invoqués aussi : l’enfance, l’amour, le foyer, la mémoire… La parole semble lui tenir lieu d’ultime refuge. C’est par elle, et en elle, qu’arrivent les retrouvailles et l’abandon serein de l’homme à ce qui vient à lui.
Des Enfants éblouis et de son interprète, Yan Allegret écrit : « Là où l’on pensait la fermeture, l’isolement et la mort, une ouverture advient. La légèreté aussi. Cette même légèreté que j’ai entendue dans la voix de Yann Collette la première fois qu’il m’a lu le texte. »

Licence n°1046530
1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement